DMA Dialogues | L’exil de Ranavalona III, dernière reine de Madagascar
102162
post-template-default,single,single-post,postid-102162,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

L’exil de Ranavalona III, dernière reine de Madagascar

L’exil de Ranavalona III, dernière reine de Madagascar

Ranavalona, la dernière reine de Madagascar, est contrainte à l’exil en 1897 : d’abord à La Réunion, elle est ensuite envoyée à Alger. Son exil sera entrecoupé de quelques voyages en France. Grâce à la presse, son histoire et celle de la petite princesse Marie-Louise, qui l’accompagne, touchent les Français. Mais si elle gagne en popularité, son image de reine s’estompe au profit de celle de la femme et de la mère. L’exil de Ranavalona a été le fait du général Gallieni, qui n’aura eu de cesse de contrôler et d’isoler la reine.