DMA Dialogues | Le droit d’asile contemporain : la protection rattrapée par le contrôle des frontières ?
105637
post-template-default,single,single-post,postid-105637,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Le droit d’asile contemporain : la protection rattrapée par le contrôle des frontières ?

Le droit d’asile contemporain : la protection rattrapée par le contrôle des frontières ?

Cet article examine les tensions existant au sein du système d’asile contemporain. Dans un premier temps, on analyse l’armature générale du droit d’asile contemporain, pour montrer que deux conceptions concurrentes y sont présentes : l’une qui envisage l’asile comme un droit subjectif à une protection, et l’autre qui le conçoit comme un octroi discrétionnaire d’une protection. La seconde partie examine les évolutions récentes du système d’asile pour montrer qu’elles accentuent le déséquilibre en faveur de l’octroi discrétionnaire, au point de mettre en péril la protection effective des réfugiés.