DMA Dialogues | La « renaissance » du judaïsme français après la Shoah (1945‑1970)
105649
post-template-default,single,single-post,postid-105649,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

La « renaissance » du judaïsme français après la Shoah (1945‑1970)

La « renaissance » du judaïsme français après la Shoah (1945‑1970)

À partir d’un vaste corpus d’articles publiés dans L’Arche, le mensuel du Fonds Social Juif Unifié, les auteures analysent les réactions au sein du FSJU face à l’arrivée de coreligionnaires du Maroc, d’Algérie et de Tunisie après l’indépendance de ces pays. Elles montrent comment l’aide apportée à ces nouveaux arrivants est marquée par l’après-Shoah, c’est-à-dire la mise en place d’une structure d’accueil pour les rescapés, afin de reconstruire la communauté juive de France. Ainsi, dès leur arrivée en France, les ressortissants maghrébins ont joué un rôle essentiel dans la création de diverses organisations communautaires et constitué un élément central de la revitalisation de l’ensemble de la communauté juive de France.