DMA Dialogues | La formation des étudiants militaires malgaches. Entre héritage colonial et nouvelle option à l’Est
100920
post-template-default,single,single-post,postid-100920,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

La formation des étudiants militaires malgaches. Entre héritage colonial et nouvelle option à l’Est

La formation des étudiants militaires malgaches. Entre héritage colonial et nouvelle option à l’Est

La production de l’élite militaire à Madagascar a connu plusieurs influences. Soixante ans après les indépendances, il est intéressant de questionner la construction de l’armée malgache postcoloniale. Les pérégrinations des élèves officiers, incluant en grande partie une influence européenne multiséculaire, y ont fourni des traditions, des savoir-faire mais surtout une modernité qui a fait de l’armée malgache une armée nationale dès la période précoloniale. Cette longue histoire difficile à démêler, notamment parce que les influences locales et la période socialiste peinent à ancrer leurs apports, crée diverses frustrations entre plusieurs groupes d’officiers formés ailleurs.